28 juin 2017

L'homme est un apprenti, la douleur est son maître, et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.
Alfred de Musset, poète
Accueil < In ze Bible < Abraham, le ...des croyants < Abraham, l’itinérant
Document Actions

Abraham, l’itinérant

by Jean Zenga ,  le 21/09/2006

Il part sans savoir alors que nous, nous planifions tout!

Aujourd'hui, plus qu’hier peut être, nous faisons sans cesse l'expérience du «départ» ! Dans notre vie, nous «bougeons» beaucoup, nous faisons tellement de projets. On sort pour marcher, pour faire les courses, on part en vacances, on est envoyé, etc. Pour sortir en voiture, on doit savoir où on va, on peut même calculer et déterminer son itinéraire minutes après minutes.

C’est quant tout est planifié qu’on peut s’assurer de faire un projet qui vaut la peine. Le moindre doute sur les objectifs peut enlever le désir de se mettre en route.
Nous sommes plus motivés à accepter une invitation de sortie, si nous connaissons bien la destination et ce qu’on va y faire. Dans plusieurs domaines de la vie, la planification et la prévision sont devenues nécessaires à notre manière de procéder. Nous préférons donc contrôler les contours de notre vie et tout savoir à l’avance. Cela reste légitime, important. Mais savons-nous que dans la vie de foi, cela se passe autrement? Qu’on peut se mettre en route sans détermination de sa volonté propre? Plusieurs personnages, comme Abram, nous montre que cela est possible.

Abraham 1En effet, Abraham, notre père dans la foi, est l’exemple d’un bon itinérant, suspendu à la volonté de Dieu.
Le livre de la Genèse nous raconte comment Dieu lui a lancé à cet appel très exigent : «Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.» (Genèse 12, 1). Malgré cet imprécision de la destination, Abraham obéit à cet appel et «parti, sans savoir où il allait» (Hébreux 11, 8). Laissant son pays et sa parenté, il s’est mis en route faisant totalement confiance en Dieu. Il suit le chemin que Dieu trace devant lui et se lance à l’aventure. Dieu le dirige ainsi vers sa promesse. Tout se passe comme si le chemin d’Abraham se faisait au fur et à mesure qu’il entendait la voix de Dieu l’invitant à dépasser ses doutes pour aller encore plus loin vers l’accomplissement de sa promesse. C’est cette promesse de Dieu qui, pour Abraham, a été d’un grand espoir et l’a poussé à répondre librement.

L’itinéraire d’Abraham a été donc soutenu par la promesse que Dieu lui a faite, en scellant une alliance avec lui (Genèse 15, 2-21). Ce n’est pas un itinéraire fondé sur la connaissance du lieu où il allait, ni sur sa volonté propre. Surtout que cette promesse a aussi été très dure à assumer car Abraham n’avait pas arrêté de se déplacer et Sarah sa femme restait stérile. C’est ainsi que tout au long de ce parcours, il a su reconnaître les manifestations de Dieu qui l’assurait de son amour. A travers les visions (Genèse 15, 1), à son arrivée dans le pays de Canaan (Genèse 12, 5), à l’endroit nommé Sichem, jusqu’aux chênes de Moré (Genèse 12, 6), Abraham s’est vu rassuré de la présence de Dieu qui le guidait.

Il nous montre ainsi que l’on peut se mettre en route en se fondant sur la foi en Dieu, cette foi qui se nourrit des promesses pleines d’espérance et qui nous fait avancer en nous faisant sortir de nous-même pour nous lancer vers ce long chemin d’éternité. C’est cette assurance qui nous fait passer de nos sécurités humaines pour nous faire entrer dans une plus grande liberté d’enfant de Dieu.
Nous mettre en route, comme Abraham, c'est nous libérer un peu plus de nos «Gps» et de nos agendas pour nous munir des dons que Dieu lui-même nous a équipés : la foi, la confiance, l'espérance et l'amour. Ce sont eux qui peuvent lancer notre départ vers le bonheur qui nous attend. Suivons donc le chemin que Dieu nous trace, tels qu'ils sont, car notre Dieu fait toujours ce qui est bon pour nous, même si nous ne pouvons pas le voir clairement par avance.

 

 les départs
Posté par violette le 13/10/2006 13:43

Dans notre vie tous les départs sont ressentis comme des déchirures, des craintes du lendemain. Nous avons besoin de nous sécuriser, d'être rassuré, de savoir ce qui va nous attendre; Quel apprentissage que de laisser faire la volonté de Dieu! La confiance est à redécouvrir!

Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in