21 decembre 2014

Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir.
Confucius, philosophe chinois
Accueil < In ze Bible < Caïn et Abe...r fratricide < Caïn et Abel, les frères ennemis
Document Actions

Caïn et Abel, les frères ennemis

by Geneviève Pasquier ,  le 12/03/2007

Je suppose que vous avez déjà entendu parler de l’histoire de ces deux frères, Caïn et Abel. Le premier tue le second dans un excès de jalousie.

Cette histoire nous poursuit depuis : tableaux, films, romans, poèmes..., on y échappe guère. Pour ma part, je me souviens du poème de Victor Hugo intitulé "La conscience" dans "La légende des siècles" qui s’achève sur cette phrase "L'oeil était dans la tombe et regardait Caïn". De quoi vous glacer les sangs !

Qui sont-ils ?
Caïn et Abel sont les enfants d’Adam et Eve. Caïn est le premier fils, l’aîné; Abel est le second fils, peut-être même le jumeau de Caïn puisque le texte dit : «elle enfanta ensuite». Ce qui est sûr, c’est qu’il est le cadet, le premier frère de l’histoire. Adam, Eve, Caïn et Abel, c’est la première famille de la Bible.
De leur enfance, on ne sait strictement rien. Et comme dans toute famille, ces deux frères ont dû se chamailler dans leur enfance. Souvent, nous lions le mot «frère» à une idée de solidarité, mais parfois aussi, la fratrie est source de conflits et de tensions.
Puis, ils ont grandi. On ne connaît d’eux que leur métier : Abel est un berger et Caïn, un cultivateur. Un jour, ils offrent à Dieu une offrande. Caïn présente les produits de sa terre et Abel donne des premiers-nés de son troupeau. Et c’est là que commence l’histoire.
En effet pour raison complètement inconnue Dieu accepte l’offrande d’Abel et rejette celle de Caïn. Je ne sais pas comment vous auriez pris cela vous, mais je trouve qu’il y avait de quoi se mettre en colère. Il nous ressemble un peu Caïn : on est toujours prêt à s'enflammer quand on se sent l'objet d'une injustice. On peut comprendre que Caïn soit furieux, mais de là à tuer Abel, il y a quand même un pas énorme à franchir.

Une histoire pleine de trous
On a l’impression qu'il manque un passage essentiel. Pourquoi Dieu a-t-il préféré l'offrande d'Abel à celle Caïn ? Il ne s'en explique même pas. Comment Caïn sait-il que son offrande est rejetée ? De même, comment Abel sait-il que la sienne a été acceptée? Pourquoi Caïn n’a t-il pas exprimé sa colère par des phrases comme : «c’est toujours la même chose on passe tout au plus jeune», «c’est toujours lui que l’on remercie et jamais moi». Non, il n’ouvre pas la bouche et tue. On aimerait également savoir si les deux frères se sont dit quelque chose dans le champ avant que Caïn massacre Abel.
Le texte ne dit rien comme si toutes ces choses qui nous intéressent n'avaient aucune importance.

Une histoire curieuse
Caïn est un meurtrier, mais c’est lui fait qui l’histoire. C’est lui qui aura une descendance. Abel, une fois mort, est complètement oublié, comme s’il n’avait aucune importance. Dieu va dialoguer avec Caïn qui va successivement se rebiffer - «Suis-je le gardien de mon frère?» -, avouer sa faute – «ma faute est trop lourde à porter» - et avoir peur –«quiconque me trouvera me tuera».
Comment Dieu répond à Caïn ?
D'abord, il annonce que quiconque tuerait Caïn, ce dernier serait vengé sept fois ; de quoi refroidir toute velléité de meurtre ! Puis, Dieu met un signe sur Caïn qui empêche quiconque de tuer Caïn. Que faut-il en penser? Que la vie humaine, même si c'est celle d'un meurtrier, reste sacrée et personne n'a le droit de tuer. C'est en quelque sorte un plaidoyer pour une justice qui crée les conditions d'un avenir.

 

 tres curieux
Posté par Charleliste le 24/11/2010 18:47

Caïn qui va successivement se rebiffer - «Suis-je le gardien de mon frère?» -, avouer sa faute – «ma faute est trop lourde à porter» - et avoir peur –«quiconque me trouvera me tuera». tres curieux alors que sur terre il n'est censé n'y vivre que adam, eve, cain et abel

 Quelque réponse
Posté par ayumi le 16/01/2012 08:22

Pourquoi Dieu a-t-il préféré l'offrande d'Abel à celle Caïn ? >> Parce que Dieu sait lire dans les coeurs des hommes, Caïn lui a donner un mauvais champs alors qu'il pouvait lui donner une bonne récolte, alors que Abel, il lui a donné ses plus beaux moutons. Ce qui a engendré la jalousie et la colère de Caïn.

D'ailleurs, Dieu envoya un corbeau qui ce dernier gratte la terre pour montrer à Cain qu'il doit enterrer son frère.

 Quelques réponses à ces "trous"
Posté par artefakt le 06/03/2013 23:26

L'histoire version longue d'aprés Ibn Kathir

Allah dit :

« Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas. Celui-ci dit : “Je te tuerai sûrement”. “Allah n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux”. Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers. Je veux que tu partes avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre péché : alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense des injustes. Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants. Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit : “Malheur à moi ! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère ? ” Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remords. »

[Sûrate 5, V- 27-31).

Nous allons rapporter un résumé de ce qu’ont dit de cette histoire les savants parmi les plus pieux devanciers. As-Suddî a rapporté d’après Ibn Mas’ûd et un groupe de compagnons, qu’Adam ne mariait pas le garçon et la fille nés d’une même portée et que Abel avait voulu épouser la sœur jumelle de Caïn. Or ce dernier était plus âgé que lui et sa sœur jumelle était plus jolie. Caïn l’a donc désirée pour lui bien qu’Adam lui ait ordonné de la laisse à son frère Abel. Adam leur ordonna alors d'offrir un sacrifice à Dieu puis, il partit en pèlerinage à la Mecque. Avant de partir, il confia ses enfants aux Cieux mais ils refusèrent ; il les confia ensuite aux terres et aux montagnes, mais elles refusèrent. Il s'adressa alors à Caïn qui accepta ce dépôt. Après le départ d'Adam, ses deux fils effectuèrent le sacrifice ; Abel offrit en guise de sacrifice une brebis grasse qu'il prit de son riche troupeau, tandis que Caïn offrit une botte de céréales de mauvaise qualité. Un feu descendit du Ciel et brûla l'offrande d'Abel en laissant celle de Caïn. Celui-ci se fâcha et dit à Abel : "je te tuerai afin que tu ne puisse pas épouser ma soeur". Abel lui répondit : "Dieu n'accepte que ce qui émane des pieux".

Quelques temps après, alors qu'il faisait nuit, Abel, parti faire paître son troupeau, s'attarda dehors, ce qui inquiéta Adam qui envoya Caïn à sa recherche. Ce dernier y alla et le trouva sur le chemin du retour. Une altercation eut lieu entre eux toujours au sujet des offrandes. Caïn reprocha à son frère le fait que son offrande fut acceptée alors que la sienne rejetée. Abel lui répondit que Dieu n'acceptait que de la part des pieux. Cela mit mis en colère Caïn. Il frappa son frère d'une barre de fer qu'il avait sur lui et le tua. On rapporta aussi qu'il l'avait tué avec une grosse pierre qu'il lui lança sur la tête alors qu'il dormait. Une autre version dit qu'il l'avait tué en l'étouffant et en le mordant comme le font les bêtes sauvages avec leurs proies, jusqu'à ce qu'il mourût mais Dieu est le plus Savant.

La réponse que fit Abel aux menaces de son frère : "Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l'Univers." (5,28) prouve sa piété et sa crainte de Dieu ainsi que son refus de recourir aux mêmes menaces que son frère.

C’est pour cela qu'il est dit dans un hadith rapporté par les deux Sahîh : " Lorsque deux musulmans se rencontrent avec leurs épées et s'entretuent, celui qui a tué comme celui qui est tué iront en enfer !" On demanda : "ô messager de Dieu, pour celui qui a tué cela va de soi, mais qu'en est il pour celui qui a été tué" Il répondit "Lui aussi désirait la mort de son adversaire !"

Ce verset ou Abel s'adressa à son frère : "Je veux que tu partes avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre péché : alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense des injustes" [Sûrate 5 – V 29], veut dire ceci : "je ne veux pas porter ma main sur toi pour te tuer, bien que je sois plus fort que toi ; si donc tu es décidé à me tuer, tu assumeras mon péché et le tiens, c'est à dire que tu porteras le péché de mon assassinat qui viendra s'ajouter à tes péchés antérieurs".C'est l'avis notamment de Mujahid, As-Suddî et Ibn Jarîr. Cependant, le verset ne signifie pas que le meurtrier endosse automatiquement les péchés de sa victime, comme semblent l'entendre certains, ce qui est du reste contraire à la position unanime des savants selon Ibn-Jarîr.

L'imam Ahmed, Abu Dawud et At-Tirmidhi ont rapporté que Sa'd Ibn Abû Waqqas a dit lors de la révolte contre le calife 'Uthman : "Je témoigne que l'envoyé de Dieu , sur lui la grâce et la paix, a dit : "Il y'aura une sédition : celui qui demeurera assis sera meilleur que celui qui se sera levé ; celui qui se sera levé sera meilleur que celui qui se sera mis en marche ; celui qui se sera mis en marche sera meilleur que celui qui ses sera mis à courir." On demanda : "Vois-tu si l'on entrait chez moi pour me tuer ?" Il dit : "Sois comme le fils d'Adam". Ibn Mardaway l'a rapporté d'aprés Hudhayfa Ibn al-Yaman ; le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit : "Sois comme le meilleur des deux fils d'Adam". Muslim ainsi que les autres auteurs des Sunan, excepté An-Nasâ'î l'ont également rapporté mais d'après Abû Dharr.

Pour sa part, l'imam Ahmad a rapporté, d'après Ibn Mas'ud que l'envoyé de Dieu, sur lui la grâce et la paix, a dit : "aucune âme n'est tuée injustement sans que le premier fils d'Adam n'en assume une part de responsabilité, car il fut le premier à commettre un meurtre."

Concernant la suite du verset : " Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. Il dit : “Malheur à moi ! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère ? ” Il devint alors du nombre de ceux que ronge le remord." [Sûrate 5-V 31), certains exégètes ont dit que lorsque Caïn tua son frère, il le porta sur son dos pendant un an. D’autres ont dit qu'il le porta durant cent ans jusqu'au jour ou Dieu lui envoya deux corbeaux.

As-Suddi a dit : "Les deux corbeaux étaient des frères ; ils s'entretuèrent et l'un deux tua l'autre. Ensuite le survivant se mit à creuser un trou ou il enterra la dépouille et la recouvrit de terre. Lorsque Caïn le vit, il dit : " “Malheur à moi ! Suis-je incapable d'être, comme ce corbeau, à même d'ensevelir le cadavre de mon frère ? ” Il imita donc le corbeau et enterra son frère dans la fosse qu'il creusa dans la terre."

Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in