25 juin 2017

Si Dieu nous a faits à son image, nous le lui avons bien rendu.
Voltaire, philosophe
Accueil < In ze Bible < La Bible dit-elle vrai ? < Qu'est-ce que la Bible?
Document Actions

Qu'est-ce que la Bible?

by Geneviève Pasquier ,  le 25/01/2006

La Bible est divisée en deux grandes parties : l’Ancien et le Nouveau Testament. Chacune comporte plusieurs "livres".
L’Ancien Testament ou livre de la 1ère alliance, comporte 46 livres : les livres de la Genèse, de l’Exode, du Lévitique, des Nombres, le Deutéronome, le livre de Josué, des Juges, les deux livres de Samuel, les deux livres des Rois, les livres d’Isaïe, de Jérémie, d’Ézéchiel, d’Osée, de Joël, d’Amos, d’Abdias, de Jonas, de Michée, de Nahoum, d’Habaquq, de Sophonie, d’Aggée, de Zacharie et de Malachie, les Psaumes, le livre de Job, des Proverbes et de Ruth, le Cantique des Cantiques, l’Ecclésiaste, le livre des Lamentations, d’Esther, de Daniel, d’Esdras et de Néhémie, les Chroniques, le livre de Judith, de Tobie et des Maccabées.

Le Nouveau Testament ou livre de la 2e alliance, comprend 27 livres : les quatre Évangiles (Matthieu, Marc, Luc et Jean), les Actes des Apôtres, les Lettres aux Romains, aux Corinthiens, aux Galates, aux Éphésiens, aux Philippiens, aux Colossiens, aux Thessaloniciens, à Timothée, à Tite, à Philémon, aux Hébreux, les lettres de Jacques, de Pierre, de Jean, de Jude et l’Apocalypse.

La première partie est écrite en hébreu, la seconde en grec. Chaque livre est divisé en chapitres et chaque chapitre est divisé en versets. Ils servent à se repérer dans la Bible. Genèse, 1,27-28 signifie Livre de la Genèse, chapitre 1, versets 27 à 28.

Pourquoi le mot « testament » ?
Le mot «Alliance» - en grec diathéké – a été traduit en latin par testamentum, en français testament. On devrait donc parler en conformité avec le grec, de la nouvelle et de l’ancienne Alliance plutôt que du Nouveau et de l’Ancien testament. Vous pouvez parfois entendre aussi «premier et deuxième» Testament, pour valoriser l’apport de l’histoire de l’alliance entre Dieu et le peuple juif, décrit dans le premier ou ancien Testament.

Pourquoi tant de traductions?
La diversité des traductions n’est pas négative. Elle permet de répondre à des besoins différents. Une Bible destinée à être lue pendant la messe doit être traduite dans une langue facile et avec des phrases courtes pour être audible par l’auditoire. Une traduction pour les étudiants en théologie au contraire ne craindra pas les termes techniques et les explications compliquées. Il est bon aussi que de nouveaux auteurs traduisent la Bible. Leur version peut utiliser un vocabulaire plus actuel, et présenter des notes explicatives s’appuyant sur la compréhension contemporaine de la foi.

Pas facile de lire la Bible !
Le premier obstacle, c’est le décalage culturel. La Bible vient d’une culture orientale et rurale, un monde de l’oral où l’on aime le langage imagé. Ces façons de raconter ne nous sont plus familières. Surtout, nous sommes habitués à ce que l’instant et la précision mathématique fassent loi : on nous donne un horaire, une date, donc c’est vrai ! Il y a pourtant des événements de la vie, des expériences intérieures que l’on exprime autrement que dans un journal télévisé ou un rapport technique. La Bible est ainsi tissée de genres littéraires anciens et très variés. Il n’est pas étonnant  que des textes aussi divers, écrits sur plus de mille ans, ne nous parlent pas d’emblée. On oublie aussi que la Bible est issu d’un petit peuple en but au joug presque incessant des puissances environnantes. Ces textes sont souvent destinés à donner courage.

 
Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in