23 septembre 2017

Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes.
Jean-Baptiste Bossuet, évêque et écrivain
Accueil < c'est ma vie < La mort d'un proche < Confrontés à la mort
Document Actions

Confrontés à la mort

by Geneviève Pasquier ,  le 27/10/2006

Dans votre famille, dans votre entourage… vous avez été confronté à cette réalité de la mort : un parent, un frère, une sœur, un(e) ami(e) est mort. Quelques uns d'entre vous ont accepté de témoigner.

  • Jusqu’à maintenant la mort était pour moi  une abstraction. Puis ma meilleure amie est décédée : un accident de voiture. Ce jour-là, j’ai vraiment réalisé que, moi aussi, j’allais mourir un jour. (Carole)
  • Je vis très mal la perte de mon père. Je ressens un manque terrible et je suis partagée entre la colère et l'incompréhension. Je me pose beaucoup de questions sur mon avenir sans lui nous étions très proche et partagions tellement de choses. Tout s'est écroulé le jour où il nous a quitté. Il n'avait que 54 ans et c'était un papa en or. (Stéphanie)
  • J'ai perdu ma grand mère il y a 3 ans. C'est dur, car pour moi, c'était ma confidente comme une amie. Elle est morte d'un cancer au poumon.(Simon)
  • Moi ça a fait 2 ans qu’un de mes amis est mort. Je me pose sans cesse la question du pourquoi. Pourquoi lui et pas les autres? Pourquoi cet accident ?… On se dit que la vie est injuste et on ne comprends pas pourquoi elle s'en prend à un proche à nous. Il faut garder les bons moments passés en tête et ne jamais oublier ceux qu'on aime même s'ils sont partis. (Julien)
  • Mon grand père est décédé il n'y a pas très longtemps. Ca m'a fait de la peine, mais le savoir sur son lit d'hôpital toute la journée, être obligé de subir des tas d'opération, je me dis qu'il est peut être mieux là où il est maintenant. (Frédéric)
  • J'ai perdu ma cousine il y a deux ans et demi. Elle s'est fait renverser. Cela a été trop douloureux. J’arrive à moins y penser. Mais quand je revois ses parents ou mes grand parents, je vois tout de suite qu’ils pensent à elle rien qu’en me regardant. Surtout quand il y a une fête de famille. On ne peut pas ne pas penser à elle. (Anne)

 

 la mort... un passage?
Posté par Christian.G le 26/11/2006 21:50

De notre vie terrestre, qu'elle soit plus ou moins longue, une chose est certaine, c'est qu'elle prendra fin...du moins dans sa forme actuelle! Dans son infinie bonté, le Christ nous a aimé le premier et c'est pour celà qu'il nous dit aujourd'hui:< Mc6,50; Mt 17,7. Chaque jour que Dieu nous donne à vivre, dans son infinie patience, n'est-il pas un cadeau, un temps privillégié baigné de Ses grâces pour nous permettre grâce aussi à notre foi (autre don de Dieu) de nous préparer aux épreuves de la vie en général et de l'épreuve suprême: la mort? Si nous plaçons, si nous "investissons" notre foi dans le Christ, comment ne pourrions nous pas comprendre, qu'en acceptant de mourir sur la croix pour nous racheter, Il a pris sur lui ta propre peur, tes angoisses qui te tenaillent, toi: sa mort acceptée et sa résurrection te concernent, me concernent, nous concernent tous, chacun qui que nous soyons où que nous soyons. Avec Lui, il nous a ressuscités...(Ep 2,6) sur nous la mort n'a plus de prise! Dieu, par notre baptême nous accueille dans sa maison. Lorsque nous sommes dans une pièce de notre maison, pour gagner une autre pièce, ne devons nous pas emprunter un couloir? (le couloir de la mort?) Jésus à fait de notre mort un couloir nécessaire pour atteindre le salon du Père sans quitter pour autant sa maison pour autant que nous désirions y demeurer. Je considère personnellement qu'il y a notre vie (petit v) terrestre et donc limitée cette vie est comprise dans notre Vie (grand V) cette Vie qui continue notre vie par un segment: la mort, et qui se poursuit dans l'éternité auprès du Père. Je citerai ici, Sainte Thérèse qui nous a dit dans son dernier souffle:< je ne meurs pas, j'entre pas dans l'éternité> La mort est une souffrance pour ceux qui restent et qui sont torturés par les souvenirs et l'absence de la personne disparue. Il nous faut demander à Jésus la force de survivre par son accompagnement dans cette épreuve, offrir cette souffrance à Jésus ne restera pas lettre morte car dieu n'aime pas voir ses enfants dans le malheur. La famille et l'Eglise ont également leur place à tenir dans le soutien des personnes en deuil. Notre foi forte en Jésus est capable de nous faire traverser ces ravins de la mort. Ps 22(23),4 J'ai vraiment ressenti ce que je témoigne aujourd'hui lors de la sépulture de mon papa. Je vous exhorte à exercer votre foi dans ce sens pour que vous continuiez à grandir dans la grâce et la connaissance de jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur (2P 3,18) A lui la gloire dès maintenant et jusqu'au jour de l'éternité Amen.

 une communion de la vie et de la mort
Posté par Gwendy le 11/03/2007 11:38

Pour moi, la mort et la vie sont commune. Le jour où j'ai perdu ma copine, on était ensemble depuis plus d'un an et demi. C'est très court et très long à la foi. C'est une épreuve pour chacun, et c'est pourtant une épreuve qui donne une force exceptionnelle si on arrive à la surmonter. La seule chose que je regretterais à jamais, c'est de ne pas avoir pu plus profiter de ces moments passé avec elle

 aimer même séparé
Posté le 30/10/2006 21:53

"Rien ne t’oblige à croire la promesse que l’amour que je te porte sera tenue jusqu’au bout. C'est trop beau. Mais si c’était, malgré tout, vrai? Le refuserais-tu simplement parce que c’est trop beau? " Je veux croire en l'amour qui traverse la mort, qui résiste à toute séparation.

 Aimer...
Posté par Nina le 09/11/2006 20:27

Aimer, c'est pas si simple, pas si beau que l'on pourai le croire. Alors oui, il y a Aimer... avec un grand A... Aimer à deux.. vivre ... frissoner...résonner... vibrer... Vivre.. Mais, loin.. c'est .. dur.. dur pour l'un comme pour l'autre. Mais l'Amour peut y resister. C'est sur. c'est juste très dur... car au fond de soi.. il manque quelque chose.. quelqun... vivre sans sa "moitié" c'est ne vivre qu'à moitié.. mais si c'est pour aboutir a une vrai vie.. a deux.. alors courage mais il faut en avoir le courage je pense : ça vaut le coup croyez moi.

 Te perdre ?
Posté par Nina le 09/11/2006 20:31

Il y a des gens qu'on refuse de perdre... car .. perdre quelqu'un.. que l'on aime... c'est chaque matin se reveiller dans un monde vide de sens. se reveiller chaque matin avec la pensée que nulpart "cette" personne ne nous attend. Qu'elle n'est vraiment nulle part. Qu'elle n'est plus rien. Et que où que vous alliez...vous ne la retrouverez pas. Alors, c'est là qu'interviennent les croyance en une vie après la mort.. en un au dela... mais... ne serais ce pas pour se defiler devant la vérité qui est que une fois la fin ... l'on est plus rien.

 Espoir
Posté par paco le 16/11/2006 02:04

Bravo mr Étienne Grieu , votre philisophie si proche de la vérité ma touché trés fort car il joind la théorie de la grande vérité du mysthère de l'homme et Dieu. Je n'ai pas mis Dieu et l'homme car c'est bien l'homme qui s'interroge sur ce mysthère qu'est Dieu. Et bien sûr l'homme qui a la foi y croit et les autres fautrait simplement leur dire que notre jour viendra aussi et qu'il faurat le respecter jusqu'a notre tour comme ceux qui sont partis avant nous et espèrer qu'ils nous guides dans notre vie quotidienne. bien a vous Paco

 la mort si tu savais.....
Posté le 01/12/2006 00:45

la separation je peux rester des heure a regarder dans le vide a chercher a comprendre pourquoi j'aimerais tellement croire que il peux me regarder de la haut juste sa pourrais me faire revivre il me manque tellement le fait de savoire que je ne verrais plus JAMAIS je suis inconsolable la mort tu est tellement si cruelle si tu savais la peine que tu nous fesait tu ne prendrais peut etre pas nos hetre si AIMEE a la memoire de mon pere tant aimee je t'aime papa

 l'aube sans lendemain..
Posté le 01/12/2006 00:50

ma chere tante si belle si jeune mais partis si tot j'aurais toujours un oeil pour tes enfant et toi de la haut quand j'en pourrais plus fais moi briller une etoile de l'espoire pour savoir que de la haut il existe une vie ou on se reverras encore....

Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in