23 septembre 2017

Souviens-toi d'aimer !
Abbé Pierre (1912-2007)
Accueil < c'est ma vie < Trop gentils ! < Tendre l’autre joue
Document Actions

Tendre l’autre joue

by Geneviève Pasquier ,  le 21/03/2006

Bêtise, faiblesse ou héroïsme ? Tendre l’autre joue à celui qui nous frappe : une attitude qui paraît inadaptée et inapplicable. La rédaction a recueilli quelques témoignages. Et vous, qu’en diriez-vous?

  • Tendre l’autre joue, est-ce de la lâcheté? Si je pose la question, c'est parce que j'ai laissé quelqu’un m'insulter, me pousser et me traiter de lâche devant une petit groupe, et maintenant je me sens très mal. Je suis partagé entre le regret de ne pas avoir répondu à son agression, et le chagrin de constater que ma conduite ne me procure aucun réconfort.  Je sais qu'au fond de moi j'ai eu raison d'agir ainsi, mais je le regrette. J'ai en moi, un sentiment d'injustice. Comme quoi, une conduite juste n'est jamais  bien vue. Dur, dur !(Antoine, 20 ans)

Tendre l'autre joue

  • Il faut savoir se battre. Surtout quand on est dans son bon droit. Faire comprendre à l'autre que ça suffit. D'ailleurs, cela lui rend service. Les violents ont besoin de connaître les limites. Cela les calme. C'est le seul moyen. (Grégory, 19 ans)
  • Pour moi ça signifie simplement de ne pas répliquer. Dans la vie de tous les jours, si on est méchant avec moi, tout simplement je ne me venge pas. Pour moi, c'est ça tendre l'autre joue. Je passe à autre chose et je ne réplique pas à la violence de l'autre, même s'il m'attaque. (Marie, 17 ans)
  • Tendre l’autre joue et puis quoi encore. Faut pas être maso. Si tu le fais, après tout le monde te tombe dessus, car on sait que tu ne vas pas résister. T’es une proie facile. (Guillaume, 17 ans)
  • Moi, je crois qu’il ne faut pas prendre cette phrase au premier degré. Il faut trouver un truc qui désarçonne l’adversaire et comme ça on casse l’engrenage de la violence. Mais c’est drôlement dur et puis on n’a pas toujours la bonne idée au bon moment ! (Justine, 16 ans)
  • Moi je n’ai jamais bien compris cette phrase. Je l’ai entendu à la messe quand j’étais petit. Une fois, j’avais fait une bêtise et mon père m’a donné une gifle. Je lui ai tendu l’autre joue. Il est devenu rouge, j’ai cru qu’il allait exploser. (Damien, 15 ans)

A vous la parole!

 

 se défendre
Posté par vincentf le 13/03/2006 18:08

c'est compliqué, car on ne répond pas on passe pour un lâche devant les copains, allors..

 se defendre
Posté par louz le 19/03/2006 20:02

certe le sujet est compliqué parce que d'un côté il ne faut pas se laisser faire car le monde est un peu sauvage et un "lâche" n'y fait pas long feu mais si on ne peut pas être bon a toute eprauve c'est bien a cause du monde en lui même qui refoule cette idée......si tout le monde le voulait le monde pourrait être paisible seulment peu y tienne.......

 Faiblesse ou Force ?
Posté par Beunoit le 22/03/2006 00:18

Tendre l'autre joue n'empèche pas de lutter pour la justice. Quand on est venue chercher Jesus pour l'arreter, il a dit au soldat "si j'ai fait qq chose de mal dites le moi , sinon pourquoi faites vous cela ?" ( a quelque mots près)

Ainsi Jésus ne nous demande pas de nous laisser faire! mais par contre de ne surtout pas répondre par la violence!

Jésus nous demande d'aimer notre prochain et donc notre énemie. il nous demande d'aimer le mec qui vient nous agresser pour avoir notre portable, et d'aimer le camarade qui se moque de nous. et donc du fait de cet amour nous ne pouvons pas être violent avec ces personnes! car en les frappants ce serait le christ que l'on frapperai "chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" Matt 25,35

Tendre l'autre joue n'est donc pas une faiblesse, une honte, mais bien une preuve d'amour gratuit et inconditionnel! Et l'Amour n'est pas une faiblesse mais bien une force!

tendre l'autre joue ce n'est pas dire "bah tiens vazy continue" mais dire "je t'aime grace a Jesus, malgres ta haine contre moi" le lache fuierai, le juste tend l'autre joue je crois

voila mon ptit avis, mais c'est tres dure a appliquer dans la vie de tous les jours!

mais ce qui nous ai impossible Jésus le rend possible par la grace de Dieu là ou on est faible, Dieu nous secour par sa force.

 la non violence
Posté par gaetan le 25/03/2006 20:38

lorsque jesus dit " si on te frape sur la joue presente l'autre" il ne veut surtout pas dire "laisse toi faire". il veut (a mon avis) dire que:

1) la violence ne regle jamais vraiment un probleme mais l'agrave

2)même si quelqun nous est hostile nous devons quand meme aller dans le sens de sa progression et non chercher une vengence en rendant la mal pour le mal

3)cela implique aussi que l'on est d'accort pour prendre sur nous une part de soufrance (a l'exemple du christ)

il faut toute fois faire attention a ne pas devenir juste une victime. oui nous pouvons prendre sur nous mais pas si cela arrange nos opposant. ainsi il est possible de rester pacifique contre un regime dictatoriale qui obolirais les liberté. il est cependant impossible de garder le meme calme face a une extermination ou un genocide si la force seul peut permetre une resitance. bien entendut il sagit la de cas extreme mais la aussi il est important de faire des consession avec son opposant

 discussion
Posté par mymy le 26/03/2006 14:43

Je pense que quand Jésus a dit ça, c'était pour prôner la non-violence et nous faire comprendre qu'on ne peut pas résoudre les problèmes par la violence mais par la discussion.

 Trop Gentils
Posté par andres le 29/03/2006 17:11

Si quelqu'un m'insulte, Bien sûr je me défendrai. Je ne supporte pas que je sois traité de lâche, alors je dois y répondre. Mais se battre. Non. Dieu à bien dit d'aimer même son ennemi. Et nous, au moins, devons renoncer à la guerre. Mais tendre l'autre joue, ça c'est trop!

 tendre l'autre joue
Posté par caroline le 10/05/2006 10:47

Tendre l'autre joue ne veut pas dire "être maso", et n'est pas non plus un signe de faiblesse!C'est une marque de confiance, on veut dire par là à la personne:"Tu m'as fait du mal, mais je sais que tu es capable de faire de bien plus belles choses." Donc, tendre l'autre joue, c'est rendre sa confiance à la personne pour lui permettre de s'améliorer et de ne pas rester sur une attitude négative, et être enfermée dans celle-ci.C'est ce que font parents et éducateurs avec les enfants et les ados: ils ne leur reprennent pas leur confiance définitivement après un faux pas.Tendre l'autre joue, c'est permettre à l'autre de grandir.

Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in