23 septembre 2017

Même un chemin de mille lieues commence par un pas.
Proverbe shintoïste
Accueil < D'ici et d'ailleurs < du Liban < "Assalam lakom"
Document Actions

"Assalam lakom"

by Yasmina Sawma ,  le 18/12/2006

Le dos tourné aux ruines du centre-ville, le Pape Jean-Paul II a salué les fidèles libanais en leur lançant: "Assalam lakom". Ces deux simples mots, qu'un libanais prononces quotidiennement dans ses prières et dans ses saluts, constituent la plus importante expression dont un pays, comme le mien a besoin. ''Que la paix soit avec vous", comme si Jean-Paul II a su qu'un pays aussi beau et aussi extraordinaire que le Liban, aurait besoin un jour, d'un vrai salut plein de paix et d'amour...

La paix… que ce terme est loin de nous!
Violences, assassinats, conflits, guerres, mensonges, colères, pleurs, sangs, génocides, morts… je peux continuer à citer mais malheureusement, le mot ''Paix" ne figurera jamais! Durant ces dernières années, j'ai tout connu, j'ai tout appris, mais une seule chose me manque: la Paix! Je me demande: Pourquoi les libanais? Pourquoi le Liban? Pourquoi ne pas se lever un jour, et revoir mon pays tel que je ne l'ai jamais connu? Pourquoi ne pas être dans un pays où la paix est reine et l'amour est roi? Comment se lever le matin, en sachant que quelque chose de mauvais se prépare contre les libanais? Comment planifier mon avenir en sachant que demain est pire qu'aujourd'hui?
Que de questions!... mais peu de réponses! Dans ma chambre mon seul abri, je médite sur toutes ses questions, en essayant de trouver de simples réponses… mais en vain!

Pourquoi donc être triste?
Des fois je pleure, d'autres je m'attriste... mais, une fois  les yeux fixés sur l'icône de Jésus, je sèche mes larmes, j'efface ma tristesse, je prends mon Evangile et je lis:"Heureux êtes vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera […] soyez  dans la joie et l'allégresse, car votre  récompense sera grade dans les cieux" (Matthieu, 5-11) Pourquoi donc être triste? Pourquoi donc sentir l'injustice? Jésus lui-même a vécu la persécution, Jésus lui-même a vécu l'occupation de ses terres! S'est-il un jour attristé? A-t-il un jour perdu l'espoir?… Ouvrant l'Evangile de Luc je lis aussi: "si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se charge de sa croix chaque jour, et qu'il me suive" (Luc 9-23). D'après ce passage, je comprends, qu'être libanaise, vivre dans un pays qui ne connaît que de problèmes et de conflits et peu de moments de joie et de paix; constituent ma propre croix. Si je ne l'accepte pas, si je la refuse, je ne serai pas digne de suivre le Seigneur.

Pourrai-je un jour espérer?
Jeune, petite, naïve que je suis, j'ai compris, qu'on ne peut jamais avoir des excuses, car j'ai réalisé, que vivre ma chrétienté et ma foi, peut se manifester où je suis et dans n'importe quelle situation. Que m'importe donc où, quand et comment je vis?... ce qui est important, c'est la manière de confronter les obstacles et les problèmes. Je suis fille de Dieu… et quelle JOIE!  Dieu m'appelle à le suivre. Parmi toutes les créatures il m'appelle! Comment donc refuser, en sachant ce qui m'attend au bout du chemin?
Dans son discours aux libanais, Jean-Paul II proclame: "Le Liban représente d'avantage qu'un pays, c'est un message et un modèle pour l'Orient et l'Occident''…
Pourrai-je espérer qu'un jour notre pays retrouvera cette paix tant attendue et tant espérée?
Pourrai-je un jour espérer que tous les libanais deviennent à l'image de notre pays: un message de convivialité, un message pour l'Orient et l'Occident?

"Assalam lakom"

 
Votre point de vue

Vous pouvez donner votre avis en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour voir quelle apparence aura votre message avant de le valider, cliquez sur "Affichez un aperçu".

Vous n'avez pas ouvert de session. Vous devez saisir votre nom d'utilisateur et votre mot de passe ci-dessous. Si vous ne le faites pas, votre commentaire ne sera pas déposé.



(Required)
(Required)
 
Qui sommes-nous ? | Contacts | Mentions légales | | | >> Log in